Sélectionner une page

Communiqué de presse de Stéphanie Vincent,
référente départementale de Génération Nation de Haute-Garonne,

Après la mise en place du dispositif Parcoursup, 130 élèves sont toujours sans affectation au sein de l’Académie de Toulouse, d’autres étant contraints d’accepter une formation non désirée pour ne pas se retrouver sans rien.

Rappelons que depuis le début de l’année, les élèves ont postulé sur la nouvelle plateforme informatique Parcoursup, sans hiérarchiser leurs vœux, au motif qu’une formation au plus proche de leurs souhaits leur serait proposée.

Nous dénonçons cette orientation aléatoire, hasardeuse et contrainte des élèves qui aboutit à ce que 149 690 lycéens à ce jour au niveau national, n’aient aucune proposition.

Le débat sur une juste sélection à l’université basée en fonction de la réalité des parcours individuels et du mérite, ainsi que sur la revalorisation des filières manuelles et de l’apprentissage doit désormais s’ouvrir.